Les coccinelles asiatiques : des bestioles qui nous embêtent

Chaque année, les voilà qui se rassemblent massivement telle une armée sur vos murs, vos fenêtres, vos portes — bref, sur toute surface prête à les accueillir ! Avec leur carapace ornée de petits pois noirs, elles sont facilement reconnaissables. Vous l’aurez deviné : il s’agit des coccinelles asiatiques, ces fameuses bestioles qui aiment nous rendre visite, en particulier à l’automne et au printemps. Toutefois, dans la grande majorité des maisons, ces visiteuses sont loin d’être les bienvenues. D’où viennent-elles, et comment éviter que notre demeure se transforme en foyer d’accueil pour ces envahisseuses indésirables ?

D’où viennent les coccinelles asiatiques ?

Si vous n’avez pas souvenir d’avoir dû partager votre domicile avec ces petites bêtes pendant votre enfance, ce n’est pas une coïncidence ! En fait, ces insectes ne sont pas originaires d’ici, mais ils ont plutôt été importés d’Asie (d’où leur nom) dans les années 1980 afin de participer à une lutte biologique contre certaines espèces nuisibles, comme les pucerons. La première population repérée en Amérique du Nord date de 1988, et vous n’avez qu’à avancer six ans plus tard, soit en 1994, pour vous situer au moment où figure la première mention de cette bestiole au Québec. La cohabitation entre nous et cette espèce de coccinelle ne date donc pas de bien longtemps ! Pourtant, celle-ci ne s’avère pas des plus agréables…

Quoi faire pour éloigner les coccinelles asiatiques ?

Un vieux dicton le dit bien : « mieux vaut prévenir que guérir ». Si donc vous avez la chance de ne pas encore être aux prises avec ces colonies embêtantes, prenez de l’avance ! Vérifiez tout interstice qui pourrait leur permettre de se faufiler dans votre foyer, comme les soffites ou bien les grillages d’aération (dimension maximale de 3 à 4 mm). De plus, calfeutrez les fissures et les trous sur les façades qui sont le plus exposées au soleil et gardez les moustiquaires de vos portes et fenêtres en bon état. Si vous préférez les enlever, assurez-vous de ne pas ouvrir vos fenêtres si des coccinelles sont dans les parages : elles le verraient sûrement comme une cordiale invitation. Couvrez si possible les évents ou les conduits extérieurs à l’aide de clapets ou de grillages adaptés, et n’oubliez surtout pas de prêter attention à l’herméticité des cadrages de porte !

Ma maison est infestée de coccinelles asiatiques : comment m’en débarrasser ?

Si cette espèce se regroupe sur les bords de vos fenêtres, ne soyez pas désespérés ! Sortez votre aspirateur portatif et amusez-vous à redécouvrir la couleur de vos murs ! Même si vous ne vous sentez pas particulièrement empathiques, sortez ensuite le sac à l’extérieur et relâchez vos anciennes colocataires loin de la maison ou dans le jardin. Si la situation perdure, n’hésitez pas à contacter un technicien de Brisebois Extermination, qui vous aidera à gentiment éloigner ces insectes de votre domicile.

En fin de compte, ce ne sont que de petites bestioles inoffensives pour l’être humain. En prenant des mesures pour les éloigner et en sachant quoi faire dans le cas d’une invasion, vous pourrez dormir la tête tranquille, sachant que les coccinelles asiatiques, bien que fatigantes, ne vous attaqueront pas.