Comment se débarrasser des mulots ?

Dans certains articles précédents, nous avons abordé plus en détail certaines questions sur les rats et les souris. Mais qu’en est-il des mulots ? Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui les différencie des autres petites bestioles dont nous avons déjà parlé ? Comment prévenir une infestation de mulots ? Et comment se débarrasser des mulots si nous en trouvons déjà chez nous ? Les réponses à ces questions vous attendent dans cet article !

Qu’est-ce qu’un mulot ?

Selon le dictionnaire de la langue française Larousse, le « mulot », aussi parfois appelé « campagnol », se définit comme étant un « petit rongeur des bois et des champs, un peu plus grand qu’une souris, à queue écailleuse et munie de quelques poils ». Contrairement à certains rongeurs, il préfère la campagne à la ville, et n’aime pas trop se retrouver dans des maisons.

Fait intéressant : le mulot est si agile qu’il arrive à s’aplatir de manière à entrer dans des trous de la grosseur d’une pièce de 10 cents ! Évidemment, son poids de 20 à 35 grammes l’aide aussi à accomplir un tel exploit, mais c’est tout de même impressionnant !

Est-ce qu’un mulot est identique à une souris ou un rat ?

Le mulot n’est pas la même chose qu’une souris ou un rat. Bien qu’ils soient tous les trois dans la famille des rongeurs, ce n’est pas pour rien qu’ils portent des noms différents !

Au Québec, il y a beaucoup plus de souris que de mulots. Ces derniers, qui se distinguent par leur couleur brune et leur ventre blanc, ont aussi une capacité de reproduction un peu moins élevée que celle des souris.

De plus, les mulots vivent moins longtemps, soit dans les environs de 20 mois. Quant aux souris, elles peuvent atteindre l’âge mature de 3 ans. Et les rats, dans tout cela ? Ils seraient apparemment les aînés du groupe, allant parfois jusqu’à l’âge de 4 ans (dans le cas des rats noirs). Bref, ces caractéristiques et bien d’autres distinguent les rats et les souris des mulots.

Exterminer et prévenir les mulots de notre domicile: que dois-je faire ?

Comme mentionné plus haut, les mulots préfèrent profiter du plein air que de se loger entre quatre murs. Il ne faut donc pas avoir trop peur de retrouver ces petits coquins chez soi.

Par contre, c’est toujours une bonne idée d’être plus prudent que pas assez. Voici quelques idées qui vous aideront à prévenir une infestation de mulots :

  • bien calfeutrer votre maison ;
  • conserver votre nourriture dans des contenants hermétiques ;
  • s’assurer que le gazon et autres plantes soient coupés régulièrement ;
  • bien gérer les ordures ménagères.

Voilà des suggestions toutes simples qui pourraient faire toute la différence !

 

J’ai des mulots chez moi : que dois-je faire ?

Il n’y a pas de temps à perdre ! Contactez tout de suite Brisebois Extermination afin qu’un professionnel qualifié puisse prendre le pouls de la situation et entreprendre les démarches nécessaires pour régler le problème.

Ainsi, vous n’aurez pas à passer une seconde de plus à penser aux mulots !