La pyrale indienne : un papillon de nuit qui coupe l’appétit

C’est un lundi soir, et Lucie a une petite fringale. Elle ouvre donc le garde-manger, à la recherche d’une collation à déguster en regardant une série télé. Tout lui semble si appétissant… jusqu’à ce qu’elle remarque quelque chose d’étrange. En prenant le sac de croustilles au ketchup, quelques miettes tombent par terre. Le sac est percé, mais ce n’est manifestement pas à cause d’un ciseau ou d’un couteau : le sac a plutôt été rongé. Bizarre. « Je prendrai des craquelins à la place », se dit Lucie. Mais voilà que la boîte de craquelins semble avoir subi le même sort !

Qu’est-ce qui aurait bien pu faire cela ? Comment éviter de connaître la même situation que Lucie ? Et comment se débarrasser de ce problème si nous l’avons déjà ?

Qu’est-il arrivé au sac de croustilles et à la boîte de craquelins de Lucie ?

Bien sûr, plusieurs types de bestioles aiment s’infiltrer dans notre nourriture. Lucie décide donc de faire un ménage de ses armoires, question de trouver le coupable. Que découvre-t-elle ? Une larve de couleur crème, mesurant environ 1,5 millimètre. Il s’agit d’une larve de pyrale indienne, insecte qui peut causer des ravages dans des boulangeries, des restaurants, des maisons (bref, dans tout endroit où l’on retrouve de la nourriture). À l’âge adulte, la pyrale indienne est inoffensive, et se caractérise par sa couleur grisâtre et brunâtre, sa longueur de 5 à 8 mm, ses ailes et ses petites pattes. Si vous trouvez ce papillon de nuit chez vous, cela ne veut pas dire que vous avez une infestation. Il se pourrait tout simplement que l’insecte ait profité d’un moment où la porte de votre maison était ouverte pour entrer. Toutefois, si, comme Lucie, vous trouvez une larve, il serait fort surprenant que cette dernière n’ait pas de compagnons. Le problème est donc beaucoup plus réel, et il vous faut agir rapidement.

 Comment éviter d’avoir des pyrales indiennes à la maison ?

Pour éviter de vous retrouver avec des pyrales indiennes chez vous, vous devez faire quelques démarches concrètes. Par exemple, vérifiez que les emballages de nourriture (même la nourriture pour animaux) que vous rapportez de l’épicerie n’ont pas déjà des trous ou des traces de soie. Pourquoi des traces de soie ? En fait, la femelle adulte va parfois s’installer dans les contenants de denrées alimentaires, pour ensuite y pondre ses œufs. Ceux-ci, afin de passer au stade de chrysalide, vont se créer un cocon fait de soie pour s’y enrouler. Ainsi, si vous trouvez de la soie, des traces d’exosquelette ou bien des excréments dans vos aliments, le problème est déjà bien présent.

Quoi faire d’autre pour éviter cela ? Bien sûr, essayez de conserver votre nourriture dans des contenants hermétiques, et nettoyez fréquemment les endroits où vous entreposez des denrées comestibles.

Comment se débarrasser des pyrales indiennes si vous en avez déjà chez vous ?

Dès que Lucie voit la larve dans son garde-manger, que fait-elle ? Elle appelle Brisebois Extermination pour qu’un professionnel qualifié vienne s’occuper de la situation ! Ainsi, elle pourra rapidement profiter des croustilles au ketchup dont elle raffole tant, sans avoir à se préoccuper de ce qui se passe à l’intérieur du sac !